Découvert en compte

Le découvert en compte permet de répondre à un besoin ponctuel, pour lequel le prêt personnel ou le crédit permanent paraissent moins adaptés. Il s’agit d’un crédit de trésorerie, permettant de rendre le compte débiteur pour une durée pouvant aller jusqu’à quelques mois. Il est sensiblement similaire à la facilité de caisse. C’est donc la durée qui va les différencier.

Le découvert en compte est accordé pour faire face à des dépenses importantes et imprévues, lorsque le client est en attente d’une somme d’argent.

 

Procédure

Le découvert en compte doit faire l’objet d’une offre préalable, lorsque sa durée sera supérieure à 3 mois et son montant inférieur à 75.000€. En effet, dans ce cas là, il est couvert par la législation relative au crédit à la consommation.

Une échéance doit être fixée pour sa régularisation définitive. Toutefois, des remboursements partiels (voire un remboursement total) peuvent intervenir avant l’échéance, n’impliquant aucune pénalité.

 

Montant

Le montant sera fonction du besoin du client. Mais il doit obligatoirement être inférieur à la rentrée de fonds attendue. En effet, c’est cette rentrée qui en assurera le remboursement final.

 

Frais liés au découvert en compte

Tout d’abord, le découvert en compte entraîne la perception d’intérêts débiteurs, couramment appelés agios. Le taux d’intérêts ne pourra être supérieur au taux de l’usure.

Des frais de dossier pourront également être perçus lors de la mise en place de l’offre de prêt. Des garanties, assorties elles aussi de frais, peuvent être prises par la banque.

Enfin, le client peut être encouragé à souscrire une assurance décès-invalidité, couvrant le montant accordé.

 

Suivi du banquier

Il faut être prudent quant au remboursement du découvert en compte. Un suivi devra être mis en place. Compte tenu du risque pris par la banque, il est préférable de fixer une échéance entre 6 mois et 1 an maximum, et de suivre régulièrement l’évolution de la situation le client.

Cette situation ne doit faire face à une situation difficile dans un autre établissement bancaire.

Elle reste exceptionnelle pour les clients particuliers.